You are currently viewing Que faire à Bacalar, la pépite du Mexique

Que faire à Bacalar, la pépite du Mexique

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Mexique

Lorsque nous avons préparé notre voyage à Bacalar, nous avions prévu d’y poser nos valises plusieurs jours. Et même si je n’étais pas convaincue par le fait d’y rester autant de temps tant il y a de choses à voir dans le Yucatan, Claire a insisté.
Et elle avait raison !
Je peux vous dire qu’après avoir vécu cette expérience à Bacalar, j’y serais même restée deux ou trois jours de plus.

Bacalar est souvent présenté comme un endroit paradisiaque, la pépite du Yucatan. Il a d’ailleurs été élu Pueblo Magico en raison de sa beauté naturelle.
Pour autant, rares sont les personnes qui y restent plus de deux ou trois jours. De notre côté, nous avons tenté le pari d’y rester une semaine.
On vous amène donc une semaine entière au Paradis du Mexique !

Informations Pratiques pour organiser son voyage à Bacalar dans le Yucatan

Un séjour à Bacalar est très facile à organiser car tout est concentré dans une zone.
Il faut savoir que la lagune est assez grande et que les hôtels s’étendent sur plusieurs kilomètres. 
De fait, si vous voulez faire un maximum de choses à pied, on vous conseille de prendre un hôtel à proximité du village coloré de Bacalar.

Bacalar, entre village et lagune

Quand on parle de Bacalar, on englobe au final beaucoup de choses et afin de vous repérer au mieux, nous avons créé une petite carte avec les points d’intérêts. Cela permet aussi de se rendre compte qu’il n’y a pas qu’une seule lagune.

Le village se concentre autour du Fort San Felipe qui débouche sur la lagune aux 7 couleurs (endroit de la lagune de Bacalar où l’eau offre des nuances exceptionnelles).

Pour imager, Bacalar c’est trois lagunes différentes avec des canaux qui les relient :

  • La Lagune de Bacalar qui est immense et qui offre beaucoup de choses à découvrir principalement au centre et dans le sud de la lagune : Cenote Negro, Cenote esmeralda et Cenote Cocalitos, île aux oiseaux et plusieurs ilôts autour desquels l’eau est incroyable
  • La lagune Mariscal qui est reliée à la lagune de Bacalar par le fameux canal des pirates
  • La lagune Xul Ha qui est reliée à la lagune de Bacalar par le canal « Los rapidos »

Comment se déplacer à Bacalar

Arriver à Bacalar est assez simple.

Vous pourrez y venir en voiture depuis Cancun (4h30) ou Tulum (2h30) sans aucune difficulté. La route est toute droite ! Mais comme toujours au Mexique il faudrait faire attention aux trous et aux tope (dos d’âne)
Si vous n’avez pas de voiture, le trajet se fait tout aussi facilement en bus pour une trentaine d’euros et 5h de trajet.

Ensuite, lorsque vous serez sur place, vous pourrez faire beaucoup de choses à pieds si vous vous trouvez à proximité du village de Bacalar.

Par contre, pour aller au delà des visites conventionnelles (Los rapidos, Cenote Lol Ha, Laguna Xul Ha…), il vous faudra prendre une voiture ou un taxi (le collectivo passe également sur la route 307 qui dessert les points d’intérêt mais vous devrez ensuite marcher un voire deux kilomètres de piste pour arriver au site)

Où dormir à Bacalar

Choisir un hôtel à Bacalar n’est pas chose aisée.
En effet, il faut déjà définir si vous souhaitez dormir sur la lagune ou en dehors, à proximité du village ou plus à l’écart…

De notre expérience, on vous conseillerait de prendre deux hôtels (ou Airbnb) différents.
En effet, dormir sur la lagune reste une expérience incroyable mais nous avons également aimé la quiétude d’un Airbnb proche du centre, en retrait de la lagune.

Lorsque nous sommes arrivées à Bacalar, nous avons tout d’abord passé deux nuits dans un hôtel sur la lagune. Et notre expérience à l’Hôtel Casa Bakal a été magique.
Cet étoile cinq étoiles se trouve à 2,5km du village, en bord de lagune juste en face de l’île aux oiseaux.
Ses installations (pontons de bois, hamac…) nous ont permis de vivre des moments magiques.
On vous conseille de réserver le bungalow avec vue sur la lagune pour une expérience au top.
L’hôtel met également à disposition des kayak gratuitement pour découvrir la lagune. 

Après ces deux nuits sur la lagune, nous avons loué une maison à une dizaine de minutes à pieds du village et à cinq minutes de la lagune.

On vous laisse le lien parce que cette maison est vraiment moderne, douillette et bien positionnée.

Où manger et boire à Bacalar

On a rencontré des difficultés avec la nourriture au Mexique. Pour nous c’était trop gras mais à Bacalar on a quand même trouvé quelques pépites.

  • La Playita, qui est ultra connue et qui nous a énormément plu. Outre son emplacement en bord de lagune, ses installations et sa décoration, les prix sont très intéressants et on y mange bien. 
    Le tacos à l’avocat est un pur délice et les fajitas au poulet sont très gouteuses.
    De plus, le fait de consommer à La Playita vous donne accès au ponton pour vous baigner quand vous le souhaitez !
  • Chaca où nous avons mangé un petit déjeuner fabuleux. 
    On vous conseille leurs pancakes, ils sont incroyables. Par contre, les prix sont un peu élevés.
    C’est dans ce restaurant que vous pourrez également acheter les chewing-gum naturels fait à partir du Chicozapote, arbre que l’on trouve dans la réserve de Sian Ka’an.
    Ces chewing-gum sont assez particuliers car ils perdent le goût très rapidement. Mais l’expérience est à faire !
  • Damajuana et Nao se trouvent au même endroit et proposent des cocktails au Mezcal ainsi qu’une cuisine japonaise. Et les deux sont une tuerie !
    Les cocktails sont les meilleurs que nous avons bu au Mexique et ils font même parti de notre Top 3 ever !
    On vous conseille le Bacalar à base d’avocat, le Oh my Rush à base de goyave et mangue et le Mangorita.
    Si vous avez du mal à supporter l’alcool, vous pouvez demander au barista d’ajuster la dose de Mezcal. D’ailleurs, on a trouvé les cocktails encore meilleurs avec un peu moins de Mezcal.
    De plus, vous pourrez goûter à une cuisine Japonaise savoureuse.
    Ce lieu propose également des chambres qui vous permettront de profiter d’un accès direct à la lagune (nous n’avons pas testé)

Nos incontournables lors d’un séjour à Bacalar

Comme on vous l’a montré plus haut, Bacalar c’est bien plus qu’une lagune et un petit village. Il y a énormément de choses à voir et à faire. Mais c’est aussi un endroit où on peu chiller et profiter juste du temps qui passe.

La Lagune de Bacalar et ses Cenote

La Lagune de Bacalar est immense mais il y a surtout des endroits à ne pas manquer.

Forcément, on vous conseille de découvrir la lagune en kayak. 
Pour nous, ça a été une expérience inoubliable. On s’est retrouvées seules au monde sur cette eau magnifique et on s’est carrément prises pour des exploratrices !!

Suivant d’où vous partez on vous conseille de découvrir la lagune en deux journées différentes si vous prenez le parti de la faire en Kayak.

Pour découvrir les cenotes et l’île aux oiseaux, on vous conseille de partir du sud de la lagune. Cela vous évitera de pagayer de longs kilomètres pour arriver aux points d’intérêts. Surtout qu’il y a souvent du vent et que le retour peut être éprouvant.
Vous trouverez facilement des loueurs de kayak. Et si vous avez un hôtel en bord de lagune, en général ce service est fourni gratuitement.
On vous conseille donc de faire une journée à la découverte des Cenote de la lagune :

  • La Cenote Negro qui fait 180m de profondeur. 

Nous ne l’avons pas trouvée exceptionnelle vue de l’eau mais en vue drone les images sont magnifiques. Si vous êtes courageux vous pourrez plonger pour explorer ses parois rocheuses (mais on a vu personne le faire !)

  • La Cenote Esmeralda qui se trouve juste après l’île aux oiseaux (isla de los pajaros) et qui offre des couleurs sublimes
  • La Cenote Cocalitos, la plus belle à nos yeux ! 

Elle se trouve juste après la Cenote Esmeralda. 
Cet endroit (la Cenote et ses alentours) est incroyable. L’eau à fleur de sable fait penser à la Polynésie. Vous pourrez y passer des heures à barboter dans une douce et chaude en profitant de la vue sur les palmiers.
A savoir que cette Cenote est aussi accessible par la terre avec un accès payant. Elle était fermée lorsque nous y sommes allées (elle l’et toujours en Novembre 2022). Du coup nous l’avons faite seulement via la lagune.
Mais si vous voulez utiliser les installations : balançoires, bar etc, il vous faudra passer par l’accès payant.

Par contre, nous ne sommes pas allées voir la Cenote Azul car nous avons lu des avis très mitigés. Le plus beau dans cette Cenote est la vue de drone.

Le Canal des Pirates et la Lagune Mariscal, un trésor du Yucatan

Une des attractions principales de Bacalar est le canal des pirates !
C’est également un des endroits les plus beaux que l’on ait vu dans la péninsule du Yucatan lors de ces trois semaines de voyage.

Le Canal des pirates relie la lagune de Bacalar à la lagune Mariscal et offre des nuances de bleu incroyable.

Si vous y venez en bateau, il vous déposera à l’entrée du canal, au niveau du bateau immergé où vous pourrez vous baigner et profiter de la vue. Mais il n’y a pas de possibilité de se poser avec une serviette !
Et le bateau ne pourra pas descendre le canal des pirates, c’est interdit.

Par conséquent, nous vous conseillons vraiment d’aller explorer le canal des pirates en kayak ou en canoë. A l’entrée du canal, vous verrez une pancarte « interdiction de passer » mais c’est adressé aux embarcations à moteur.
Vous pourrez non seulement descendre le canal des pirates et vous retrouver à l’écart des bateaux et de la foule. Mais vous pourrez aussi découvrir une lagune d’une quiétude incroyable.

De notre côté, nous avons descendu le canal jusqu’à la lagune Mariscal. A ne pas le faire s’il y a trop de vent car il y a beaucoup de courant.
Nous étions de nouveau seules au monde avec pour seule compagnie les oiseaux !
Nous avons profité de plusieurs baignades sur le trajet. 

Puis arrivées sur la lagune Mariscal nous sommes allées tout à gauche en longeant les «marais ». Après avoir le bout de la lagune, on s’est laissées dériver pendant une heure jusqu’à retourner à l’entrée du canal des pirates.
Pensez à apporter les jumelles si vous en avez, vous pourrez admirer pleins d’oiseaux !

Le retour est intense car vous devrez pagayer contre le courant mais vous pourrez faire des arrêts baignade pour reprendre des forces. L’eau est vraiment cristalline !

Pour cette sortie, nous avons loué le kayak à Adventure lab, qui se trouve juste en face du canal des pirates pour éviter de pagayer trop longtemps.
Nous avons payé 400 pesos pour un kayak double (forfait journée).

Suivant votre cadence de pagaie, vous mettrez entre vingt et trente minutes pour atteindre l’entrée du canal des pirates.

Los Rapidos, un immanquable du Yucatan

Tout comme le canal des Pirates, Los Rapidos est une partie d’un canal qui relie la lagune de Bacalar à la Lagune Xul Ha.
Dans ce canal le courant est assez fort et permet de vivre une expérience de flottaison comme nous avons pu vivre dans la réserve de Sian Kaan.

Ce qui rend cet endroit encore plus exceptionnel est la présence de stromatolithes (roches en forme de chou fleur) qui donne à l’eau une couleur unique.
D’ailleurs, les stromatolithes étant des organismes vivants, il est interdit de monter dessus ou de les toucher.

Los Rapidos c’est le nom du restaurant par lequel vous devrez passer pour profiter de ce bras de lagune exceptionnel
Vous profiterez donc aussi des installations du restaurant.
Le prix d’entrée (2022) est de 150 pesos par personne soit 300 pesos pour 2 personnes (15€)
Le restaurant propose aussi des installations de style hamac et chaises longues (accès payant) ainsi que la location de kayak.

Tout est aménagé pour vivre une expérience incroyable.
Le gilet de sauvetage n’est pas obligatoire mais on vous le conseille (le mettre en couche culotte, s’allonger dessus…) car c’est plus facile pour flotter.
Une fois que vous avez pris votre gilet de sauvetage, vous allez remonter un ponton en bois de 400 mètres (d’où vous aurez des points de vue magnifiques) puis vous pourrez vous jeter dans une chaude chaude et translucide.

L’expérience de flottaison commence ici !

On avoue qu’on pensait que le courant serait plus fort (ça dépend peut-être des jours). On a rebaptisé cet endroit Los Lentos ! Mais c’est cool et hyper relaxant.
D’ailleurs, nous avons recommencé à plusieurs reprises !

Aujourd’hui, Los Rapidos est un endroit de plus en plus connu et donc victime de son succès. On vous conseille d’y aller dès l’ouverture à 10h.

Alternative au restaurant Los Rapidos :

Vous pourrez louer un kayak soit depuis la Laguna Bonanza (Beach club qui se trouve à 5 min des rapides), soit depuis le Balneario Lol Ha (dont on va parler ci-dessous) pour descendre/remonter les rapides en kayak

Lol Ha, le Balneario méconnue de la péninsule du yucatan

On a découvert le Balneario Lol Ha par hasard. 
En se baladant sur Google Earth comme on fait souvent pour trouver des endroits encore préservés.
Et on peut vous dire que cette Cenote (qui n’en a pas le nom mais qui y ressemble) est une véritable pépite. A notre sens, c’est un immanquable d’un séjour au Mexique.

Connu principalement les locaux, ce lieu paisible offre un espace de baignade naturel avec pontons et cordes pour sauter dans l’eau. Ainsi qu’un espace pour se reposer sur l’herbe avec des tables de pique-nique. 
L’endroit pourrait paraître banal mais il s’en dégage une atmosphère unique.

Nous sommes allées deux fois au Balneario Lol Ha et nous avons vécu deux expériences différentes.

LOL HA, un petit paradis isolé dans le Yucatan

La première fois, nous y sommes allées un week-end et nous nous sommes retrouvées qu’avec des locaux. Et c’était génial.
Il y avait du monde mais l’ambiance était vraiment incroyable.
C’est le seul moment où nous avons senti cette ambiance mexicaine lors de ces trois semaines dans le Yucatan.

LOL HA, un point d’accès à la lagune de Bacalar

La deuxième fois, nous y sommes retournées en semaine et il n’y avait personne … sauf le peintre qui faisait des embellissements.
On avait le Balneario rien que pour nous ! Et c’était génial aussi !
Après le farniente, on a loué un kayak (100 pesos pour deux heures) pour aller découvrir Los Rapidos d’une autre manière et rallier la Laguna Bonanza.
Au départ de Lol Ha, vous mettrez 2h aller-retour pour faire Lol Ha- Laguna Bonanza, tout en vous arrêtant de temps en temps pour profiter de baignades.

Découvrir Los Rapidos en Kayak est sympa également mais par moment le courant est très fort et il faut ramer de toutes ses forces pour remonter le courant !
Une fois les rapides passés, vous déboucherez sur un canal un peu plus large avec sur votre droite la Laguna Bonanza, un Beach club où l’eau est encore une fois d’une clarté incroyable notamment grâce aux stromatolithes.
Sur le retour, vous pourrez vous arrêter à Sac Ha (plage privée) qui se trouve juste avant Lol Ha, pour une petite baignade.
On ne conseille pas forcément d’aller à Sac Ha par les terres. Le prix a beaucoup augmenté en 2022 et l’endroit n’est pas exceptionnel.

Le prix de l’entrée du Balneario Lol Ha est de 50 pesos par personne, soit 100 pesos pour deux personnes (5€). Outre la Cenote, le prix d’entrée vous donnera accès aux toilettes, douches, balançoires.

Visite de la Ville de Bacalar au Mexique

Le village de Bacalar est très petit et concentré autour du parc Gral. Angel Remigio Rosado où vous trouverez les lettres colorées.
On vous conseille de vous perdre dans les ruelles autour de ce parc pour découvrir les oeuvres de street-art magnifiques.

Le soir, vous trouverez beaucoup de petites boutiques tendances autour de ce parc.
Aussi, ne manquez pas l’église Sagrado Corazón De Jesús, bâtiment atypique.
Nous nous sommes retrouvées au milieu d’une fête religieuse lorsque nous y étions et nous avons pu assister à la messe. C’était impressionnant.

Dans la continuité du parc, se trouve le Fort San Felipe que nous avons visité.
L’édifice en lui même n’est pas exceptionnel mais il vous permet d’avoir une vue en hauteur unique sur la lagune de Bacalar.
Le lieu donne aussi accès à quelques salles reprenant l’histoire du Fort. On peut y voir des squelettes, des reproductions miniatures de bateaux, des armes…
L’entrée est de 70 pesos par personne soit 140 pesos pour deux personnes (9€)

Chiller sur le ponton de l’hôtel face à la lagune de bacalar

Si vous avez réservé un hôtel sur la lagune, une des activités immanquables est de chiller sur les pontons, hamac ou bains de soleil qui vous seront proposés.

Et même si vous n’avez pas d’hôtel sur la lagune, vous pourrez vous adonner à cette activité.
En effet, la plupart des bars et restos qui donnent sur la lagune offrent l’accès à leur ponton sous condition de consommation.

Par ailleurs, le Balneario Municipal el Asarredero offre un accès gratuit à la lagune. Cependant, fin 2022 ce ponton était toujours fermé pour travaux de rénovation sans date précise de réouverture.

Ce qui nous a déplu à Bacalar

On a quasiment tout aimé à Bacalar, ce fut d’ailleurs notre plus belle expérience de ces trois semaines dans le Yucatan.

Mais  on a quand même constaté que le tourisme se développait et commençait à dénaturer le lieu.
Et sur la lagune de Bacalar vous allez rencontrer énormément de bateaux avec la musique à fond, surtout en haute saison.

Mais ce qui nous a dérangé le plus ce sont les Jet ski. Outre l’aspect écologique qui pose question, niveau sécurité on trouve ça très dangereux. En effet, les gens louent des jet ski sans savoir les maitriser, juste pour avoir des sensations fortes.
On a eu plusieurs frayeurs au milieu de la lagune. En effet, vulnérables sur nos kayaks avec des jet ski qui déboulaient à une allure impressionnante.

On espère vraiment que la location de jet ski sera régulée à l’avenir. 
Et pourquoi, ne pas bannir également les bateaux à moteur afin de préserver la lagune ?

Ce que nous aurions aimé faire à Bacalar

Nous sommes restées une semaine à Bacalar mais on a pas eu le temps de voir tout ce que nous aurions aimé.

Avec un peu plus de temps dans le Yucatan, nous aurions aimé faire les activités suivantes :

  • Chiller sur la Lagune Xul Ha (avec ses Beach club Laguna Bonanza, El Encanto, Laguna Itzae) et découvrir de la ville de Xul Ha
  • Visiter le sanctuaire du Lamantin (Santuario del Manati situé dans la Lagune Guerrero) où, si vous avez de la chance, vous pourrez voir Daniel. 
    Daniel est un lamantin sauvé il y a une vingtaine d’année et qui revient régulièrement voir ses bienfaiteurs.
    Le sanctuaire est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 17h.
    Et par la même occasion, faire du kayak sur la lagune Guerrero qui offre, elle aussi, des couleurs incroyables.
  • Découvrir la lagune Chile Verde qui est encore très peu connue mais qui semble être tout aussi belle que la lagune de Bacalar (sans les touristes).
    Aujourd’hui, cette lagune n’est accessible que sur autorisation gouvernementale et les locaux à qui nous en avons parlé ne la connaissaient pas.
    Nous l’avons découverte via google Earth. On vous conseille la vidéo d’un couple d’Américains qui a réussi à y accéder en passant par la Lagune Guerrero et les mangroves. On vous conseille la vidéo, c’est magique !
    Dans un article, nous avons lu que le gouvernement du Yucatan envisage d’ouvrir cette lagune au tourisme (de manière écologique).

Vous l’avez compris, Bacalar a été un sacré coup de coeur pour nous. La plus belle destination du Yucatan à nos yeux.
Et il nous est inconcevable de visiter les environs en seulement deux ou trois jours. Il y a toujours quelque chose  à faire dans cet endroit paradisiaque !

Partagez sur

Laisser un commentaire