You are currently viewing Tulum, la destination tendance du Mexique

Tulum, la destination tendance du Mexique

Pour la première étape de ce road-trip, on vous amène à Tulum

Tulum est une ville nouvelle. Ancienne cité Maya, elle s’est batie principalement autour du tourisme.  Et cela, grâce à son site archéologique en front de mer, ses exceptionnelles Cenote et la réserve naturelle de Sian Ka’an qui se trouve à proximité.

La très bobo-chic Tulum est aujourd’hui une destination très populaire. Et nous avons hésité à y aller plusieurs jours tant nous avions lu des avis mitigés sur cet endroit. Pour nous faire notre propre idée, nous avons quand même décidé d’y passer trois jours.
Et c’est dès la descente que de l’avion que nous avons pris la direction de Tulum !

Informations Pratiques pour organiser votre voyage à Tulum

Comme nous le disions plus haut, Tulum est une ville nouvelle. De fait, nous avons trouvé que la « ville » en elle même n’avait pas de charme. En fait, il ne s’agit pas vraiment d’une ville ou d’un village comme nous l’imaginons. 
En effet, les centres d’intérêt (restaurants, bars, magasins, banques etc) se trouvent de part et d’autre de la voie rapide sur quelques kilomètres.
Par contre, comme dans d’autres villes du Mexique, nous avons beaucoup apprécié les oeuvres de street art qui décorent les murs des habitations.

Pour retirer des espèces à Tulum, nous vous conseillons vivement de vous rendre à la Banco Azteca. En effet, les frais y sont beaucoup moins importants que dans les autres distributeurs (entre 30 et 40 pesos par retrait qui sont plafonnnés – entre 6000 et 8000 pesos).

Comment se déplacer à Tulum

Tulum est une ville facilement accessible si vous venez de Cancun. Elle est accessible en transports et en voiture vous y serez en 2h environ.

A notre sens, si vous souhaitez découvrir les alentours de Tulum, notamment les Cenote et le site archéologique, nous vous conseillons de louer une voiture.

En effet, un bus (le collectivo) passe régulièrement sur la voie rapide et s’arrête n’importe où mais il vous déposera seulement sur l’axe principal. Et à Tulum, (comme souvent ailleurs au Mexique) il vous faudra ensuite emprunter une piste sur 1,2,3 voire 5km avant d’arriver au point d’intêret.

Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez fonctionner avec un taxi. Mais vu les prix qui sont en constante augmentation, ce moyen de transport risque de vous coûter très cher.
Par ailleurs, le réseau de communication au Mexique n’est pas viable. Et si vous ne vous trouvez pas à proximité d’une ville, vous ne capterez pas. Il sera donc difficile d’appeler un taxi pour venir vous chercher !

En ce qui nous concerne, nous avons loué une voiture depuis l’aéroport de Cancun via l’agence Touracancun.
C’est un des meilleurs rapports qualité prix que nous avons trouvé et tout s’est parfaitement déroulé.
La location nous a coûté 880€ pour 3 semaines.

Attention tout de même, comme dans quasiment toutes les agences, Touracancun demande que la location soit payée par carte de crédit (et non de débit).
Si vous n’avez pas de carte de crédit, Touracancun vous prélèvera une caution beaucoup plus importante.

Où dormir à Tulum

A Tulum, il y a plusieurs zones :

– La zone hôtelière en front de mer, où vous trouverez des hôtels assez chers mais qui vous offriront une accès direct à la plage

 – La « ville » qui vous permettront d’être dans le centre et donc à proximité des restos et bars

– Les environs de la ville où vous trouverez des hôtels très chics à des coups moins élevés que dans la zone hôtelière. 
Mais la voiture est indispensable car ces hôtels ont été construits dans la jungle (aujourd’hui en cours de déforestation). Et pour y accéder il faut prendre de longues pistes de terre (avec des gros trous).
Ces hôtels se trouvent à 8-10 minutes de la ville en voiture.

De nôtre côté, nous avons choisi un hôtel un peu à l’écart des plages, situé plus du côté village (dans la jungle).
Il s’agit du Trece Lunas et nous vous le conseillons car il est tout de même bien situé et surtout lorsque vous êtes à l’intérieur vous vous sentez hors du temps.
Une végétation importante a été conservée ce qui donne un effet jungle et les logements construits autour de la piscine ont une déco très moderne. A l’image de tous les hôtels qui se construisent à Tulum.

Où manger à Tulum

Nous ne sommes pas beaucoup sorties à Tulum.
En effet, l’agencement de la ville et le fait de devoir prendre la voiture pour aller dans le centre, ne nous ont pas incitées à sortir faire la fête !

Nous pouvons tout de même vous conseiller le restaurant Burrito Mi Amor pour manger des… burritos ! La base au Mexique 🙂
On est pas spécialement fan de cette nourriture mais ils étaient très bons.
Au niveau du tarif, c’est un des endroits où on a payé le moins cher au Mexique, c’est donc un bon rapport qualité prix !

Jour 1 : découverte des Cenote de Tulum

Il nous a été assez difficile de sélectionner les Cenote que nous souhaitions faire. En effet, il y en a tellement et elles ont l’air toutes exceptionnelles ! Mais le temps est compté…et l’argent aussi ! 
Parce que vous allez voir que les entrées dans les Cenote ne sont pas réellement bon marché.

Avant de partir au Mexique, on voulait absolument voir et profiter de TOUTES les Cenote mais la réalité nous a rattrapés. 
Les prix ne cessent d’augmenter dans le Yucatan, dans tous les compartiments de la vie. Mais le prix d’entrée des Cenote a subi une inflation impressionnante avec des tarifs qui ont doublé voire triplé en deux ans.

Nous nous sommes donc concentrées sur quatre Cenote et nous avons été éblouies par chacune d’entre elles.
Pour visiter ces quatre Cenote, le budget est de 115€ pour deux personnes !

Nous avons classé les Cenote par ordre de préférence.

Cenote Corazon del Paraíso, la plus belle des Cenote de Tulum

A la base, je n’étais pas enthousiaste à l’idée de découvrir cette Cenote car ça ressemblait à un banal lac sur les photos. Mais Claire a eu raison ! 
Cet endroit est sublime. Positionné au milieu de la jungle, cette Cenote a vraiment conservé son état sauvage.
Bien évidemment, comme dans toutes les Cenote, vous trouverez des aménagements (pontons, escaliers) mais on a vraiment l’impression de se retrouver dans un endroit sauvage.

Dans cette Cenote, l’eau est limpide et vous pourrez y rencontrer des tortues et une quantité de poissons. Vous pourrez également vous prélasser sur les nombreux pontons et bains de soleil.
Cet endroit est fréquenté principalement par des locaux.
Lorsque nous y étions il y avait peu de monde mais comme dans tous les endroits touristiques il vaut mieux y arriver tôt pour profiter au maximum du lieu sans trop de monde.

Infos pratiques

Le gilet de sauvetage n’est pas obligatoire et il n’est pas compris dans le tarif de base.
Vous trouverez des toilettes et des vestiaires sur place mais pas de casiers.
Prix : 200 pesos par personne, soit 400 pesos pour deux personnes (20€)

Cenote Wayak Santa Cruz, la plus inattendue des Cenote

La deuxième Cenote que nous avons préféré à Tulum est une Cenote que nous n’avions pas prévu de faire à la base.
Il nous restait un peu de temps, alors on a fait des recherches rapides et on est tombées sur cette petite pépite !

Cette Cenote est moins sauvage que les autres mais elle en est pas moins magnifique. 
Elle est à ciel totalement ouvert comme la Cenote Corazon Del Paraiso mais elle est beaucoup plus petite.
Avec son« ilôt » central, cette Cenote offre une couleur incroyable grâce à la roche qui tapisse les fonds.

Vous pourrez y apercevoir plein de gros poissons, des tortues (un peu peureuses !). Vous pourrez aussi vous amuser à sauter depuis les pontons et vous prendre des poses originales sur une balançoire très instagrammable !

On vous recommande vraiment de découvrir cette Cenote si vous passez à Tulum.

Infos pratiques

Attention tout de même : y aller vraiment à l’ouverture car elle fait partie de tour organisés depuis Cancun. Nous y étions seules de 10h à 11h30 mais lorsque nous sommes parties, plusieurs cars commençaient à arriver.
Il y a également un genre de petit marché artisanal Maya à côté de la Cenote. Nous ne l’avons pas fait car nous ne sommes présentées à l’entrée réservée pour le tour organisé. Il aurait fallu qu’on reprenne la voiture pour rentrer par un autre côté. Cette organisation ne nous a pas plu, nous sommes donc parties.

Le gilet de sauvetage n’est pas obligatoire mais il n’est pas compris dans le tarif de base.
Vous trouverez des toilettes et des vestiaires sur place mais pas de casiers.
Prix : 300 pesos par personne, soit 600 pesos pour deux personnes (30€)

Gran Cenote, la Cenote la plus populaire

Si vous prévoyez un voyage au Mexique et notamment à Tulum, vous avez forcément déjà entendu parler de la Gran Cenote.
En effet, c’est une des Cenote les plus connues de la Riviera Maya. Et découvrir une Cenote aussi populaire, ça a un coût !

Malgré le tarif élevé, nous avons décider d’aller y faire un tour, histoire de ne pas passer à côté de quelques chose de grandiose.
Le fait est que nous avons beaucoup aimé cette Cenote qui offre une partie à ciel ouvert  ainsi qu’une grotte (tunnel) qui permet de ralier une autre petite Cenote à ciel ouvert.
Les dégradés de bleu sont éblouissants et l’eau est d’une grande clarté
Vous pourrez y rencontrer des poissons, des tortues et même des couleuvres…
De plus, le tunnel qui relie les deux Cenote est rempli de petites chauve-souris ce qui donne un aspect mystique au lieu.

La Cenote offre aussi un grand espace pour se poser et prendre le soleil. Vous pourrez vous y détendre tout en admirant les iguanes qui se dorent la pilule au soleil.

Malgré le prix, on pense que cette Cenote reste un immanquable.

Infos pratiques

Le gilet de sauvetage est obligatoire dans cette Cenote et il est compris dans le tarif.
Le tarif est astronomique : 500 pesos par personne, soit 1000 pesos pour deux personnes (50€)
Si vous voulez utiliser un casier, cela vous coûtera 30 pesos supplémentaire (et le passeport en caution, sinon il faudra laisser un billet de 100 pesos comme dépôt de garantie).

Cenote Escondido, la plus sauvage des Cenote de Tulum

Pour terminer la journée, nous avons fait un tour par la Cenote Escondido.
Cette Cenote est également à ciel ouvert et se présente comme une petite rivière.
Elle se trouve vraiment dans son environnement naturel avec que peut d’aménagement, ce qui la rend assez sauvage.
L’eau y est claire et vous pourrez nager avec de gros poissons noirs.

Infos pratiques

Le paiement de cette Cenote se fait de l’autre côté de la route, pile en face du panneau Cenote Escondido au niveau de la Cenote Cristal (que vous pouvez visiter également pour 150 pesos de plus par personne)
Le tarif est de150 pesos par personne, soit 300 pesos pour deux personnes (15€).
Le gilet de sauvetage n’est pas obligatoire et pas compris dans le tarif si vous le souhaitez.
De plus, il n’y a pas de casiers.

Jour 2 : Visite de la merveilleuse biosphère de Sian Ka’an

Lors de notre deuxième journée à Tulum, nous avons découvert la biosphère de Sian Ka’an.

Cette réserve classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987 est située dans le village de Muyil, à 20km de Tulum.
Elle comprend des zones humides comme des mangroves, marais et lagunes ainsi qu’une forêt tropicale. Et surtout, énormément d’animaux !
Etant une réserve préservée, il est interdit de se badigeonner d’anti-moustique et de crème solaire. De fait, n’oubliez pas de mettre des vêtements longs pour vous protéger des moustiques et d’amener une tee-shirt anti-UV.

Nous avons décidé de découvrir cette réserve avec une guide car nous craignions de passer à côté de l’histoire du lieu et de ses habitants.

La journée commence donc par vingt minutes de voiture afin de rejoindre Muyil en voiture depuis Tulum.
Arrivé à l’entrée du village de Muyil, la réserve de Sian Ka’an est indiquée sur la droite. Vous devrez emprunter la piste de terre pendant environ cinq minutes avant d’arriver au parking de la réserve.

La visite se déroule en deux parties.
D’abord sur la terre ferme avec la découverte de la forêt tropicale et des sites archéologiques. Puis sur l’eau avec la découverte des mangroves et la flottaison dans les eaux bleues et chaudes de la lagune.

Nous avons donc débuté la journée à la découverte de la jungle, et ce fut une première pour nous ! Nous avions encore jamais vu la jungle et nous avons été enchantées de marcher au milieu de cette végétation inconnue.
Vous découvrirez la végétation en déambulant sur un ponton de bois, et vous aurez même la possibilité de monter tout en haut d’une tour de gué (il ne faut pas avoir le vertige !)

Avec un guide, vous aurez la possibilité d’avoir des explications sur les différents types d’arbres. Nous avons par exemple appris à reconnaître des arbres annonciateurs d’eau comme le Ceiba (qui est un arbre à piques) et l’Alamo.

Nous avons aussi découvert l’arbre à chewing gum, le Chicozapote, qui ne pousse qu’en Amérique centrale et plus précisément dans le Yucatan.
Vous pourrez goûter ces chewing-gum naturel au restaurant Chacà à Bacalar. 

On a également appris des légendes Maya comme celle des arbres Chechen et Chaka.
Ces deux arbres ont deux propriétés complètement à l’opposé. Quand la résine de l’un brûle au second degré (Chechen), la résine de l’autre atténue les brûlures (Chaka). Selon la légende, il s’agirait de deux frères guerriers Maya morts puis renvoyés sur terre sous forme d’arbre. L’un des frères était un homme bon quand l’autre était un homme sans coeur. Après un combat pour conquérir le coeur d’une belle Maya, les deux frères sont morts et ont imploré les Dieux de revenir sur terre. Ils ont été renvoyés sur terre sous forme d’arbre, condamnés à vivre à jamais l’un à côté de l’autre.

Et nous avons vu une multitude d’oiseaux, ainsi qu’un basilique et un chat !
Malheureusement pour nous, nous n’avons pas vu d’autres animaux caractéristiques de la réserve comme les singes.

Après la découverte de la jungle, vous déboucherez sur les sites archéologiques, il y a en a 3 avec chacun leur spécificité.
La pyramide la plus haute est sublime et très bien conservée.
Notre site archéologique préféré est celui envahi par la jungle.
La nature a repris ses droits sur les constructions et le rendu est sublime.

Une fois la découverte sur la terre terminée, nous avons pris le bateau direction les mangroves.
Lorsqu’il fait beau, la lagune offre de multiples nuances de bleu. 
Malheureusement, le temps était pas au beau fixe pour notre excursion mais nous avons quand même pu voir des choses magnifiques.

Après une quinzaine de minutes à traverser la lagune et les canaux, nous voilà arrivé au site de flottaison.
On laisse tous nos affaires dans le bateau, on enfile des gilets de sauvetage à l’envers et on saute dans l’eau. C’est parti pour un kilomètre de flottaison dans une eau chaude et bleu, au milieu de la mangrove.
Cette expérience est vraiment à faire !

Une fois la descente effectuée, le bateau nous a récupéré et nous sommes parties en direction d’une autre lagune pour observer des lamantins et des crocodiles.
Nous avons pu voir deux lamantins et deux crocodiles mais cela reste très furtifs.
Les lamantins remontent à la surface régulièrement pour reprendre leur souffle ce qui permet de voir leur petit museau une dizaine de secondes.

Nous avons fait le retour en bateau sous une grosse averse ce qui a rajouté un certain charme à cette journée !

Pour résumer, on conseille vraiment de visiter la réserve de Sian Ka’an. Car c’est dépaysant et qu’on y voit plusieurs écosystèmes différents en une seule journée. De plus, l’expérience de flottaison au milieu de la mangrove est vraiment cool.
Cette journée peut très bien se faire en autonomie ou en réservant des excursions que vous trouverez sur internet.
Vous pouvez également nous solliciter en privé, nous vous répondrons sur les erreurs à ne pas commettre.

Jour 3 : découverte du village et des ruines archéologiques de Tulum

La ville et les ruines de Tulum

Avant de quitter Tulum et sur notre trajet vers Bacalar, nous nous sommes arrêtées faire des visites.
Et nous en avons encore pris plein les yeux !

Nous avions lu des avis mitigés sur la ville de Tulum ainsi que sur sa zone archéologique. 
Et après, les avoir vu de nos yeux on conseille clairement de ne pas passer à côte (surtout la zone archéologique).

Comme nous vous l’avons expliqué, la ville de Tulum est très récente et n’a donc pas réellement de village mais le centre vaut le coup d’oeil pour son street-art.
Les oeuvres découvertes au fil de la balade sont vraiment grandioses et très colorées.
Par contre, si vous n’avez pas le temps, vous pouvez passer votre tour, cette visite n’est pas un incontournable.

Cependant, on vous conseille de ne pas manquer la visite des ruines de Tulum.
Les bâtiments grandioses sont nichés au cours d’une forêt verdoyante, le tout au bord d’une mer des Caraïbes bleu turquoise à couper le souffle. Vous y verrez également une quantité d’iguanes qui se pavanent sur les hauteurs des pyramides.
La visite de la zone archéologique est assez rapide, vous aurez fait le tour en une heure.
Et depuis 2020, il n’est plus possible de descendre sur la plage paradisiaque qui se trouve au pied du site archéologique.

Après la visite des ruines, vous pouvez rejoindre les plages (zone hôtelière) à pieds ou en voiture. A savoir que beaucoup de plages sont privatisées et que vous serez également harcelés en bord de route pour vous garer sur des parking payants.
De notre côté, nous nous sommes garées sur le bas côté, tout proche de la Playa Paraiso. Puis nous y sommes allées à pieds.
Cet endroit est sûrement paradisiaque lorsque qu’il n’est pas envahit de sargasses, ce qui n’était pas notre cas. Du coup, l’eau était marron.

Infos pratiques

Lorsque vous arrivez sur le site, avant même l’entrée sur le parking vous serez assaillis par plusieurs personnes qui vont essayer de vous vendre différentes excursions. 
On ne dit pas que ça ne vaut pas le coup car on ne les a pas testées. Nous avons préféré découvrir le site par nous même, sans guide et sans balade en bateau.
La parking coûte 100 pesos (forfait) et l’entrée au site 85 pesos par personne. Ce qui fait 270 pesos si vous êtes deux personnes + une voiture (13,5€ pour deux personnes)

La Cenote Siijil No Ha, une réserve preservée 

Après avoir quitté Tulum, il nous restait un peu de temps avant d’arriver à Bacalar.
Nous avions fait quelques recherches et avions vu qu’il existait une autre réserve, plus petite que Sian Ka’an, dans la ville de Felipe Carillo.
Il s’agit de la réserve Much Kanan Kaax, une forêt tropicale qui a en son sein plusieurs lacs tous reliés par des canaux. Vous y trouverez également une Cenote qui fait plus de 90 mètres de profondeur.

Vous avez la possibilité de dormir sur place dans des cabanes en rondins (sans eau et électricité – toilettes et douches hors de la cabane). Mais aussi de se baigner dans une lagune, se prélasser sur des pontons de bois, faire du kayak ou encore de découvrir la réserve à pieds ou à vélo.
Si vous aimez les lieux encore préservés du tourisme de masse, vous risquez d’aimer cet endroit.

Nous vous conseillons de faire un tour sur la lagune en kayak jusqu’à la Cenote (accessible également à pieds par un chemin de bois). Vous pourrez tenter la baignade dans cette Cenote profonde
Nous l’avons fait avec beaucoup de cris ! La profondeur donne l’impression qu’on peut se faire avaler à tous moments !

Le prix est de 25 pesos par personne soit 50 pesos pour deux (2,5€), le gilet de sauvetage n’est pas obligatoire. Par contre, il l’est pour le kayak (70 pesos de l’heure pour un kayak double soit 3,5€)

Anecdote

Nous avons beaucoup apprécié la quiétude et la beauté des lieux. Mais c’est aussi un endroit où nous avons vécu notre plus grande frayeur au Mexique !
En effet, une dizaine de travailleurs Mexicains étaient sur le site quand nous sommes passées pour aller à la Cenote. Ils coupaient la végétation à la machette.
Après notre découverte de la Cenote, nous sommes allées faire un tour de Kayak. Pendant ce temps, les travailleurs mangeaient leur déjeuner (et buvaient de la bière !).

Lorsque nous sommes reparties, nous devions nous changer car nous allions dans un hôtel de standing où nous avions une collaboration. Contre l’avis de Claire, nous nous sommes changées sur le parking (il n’y avait personne). Nous avions les travailleurs qui mangeaient en ligne de mire et je surveillais constamment qu’ils n’arrivent pas.
Alors que nous venions juste de finir de nous habiller, nous les avons vu s’approcher. Dix hommes éméchés avec chacun une machette dans la main.
Nous avons accéléré et pile au moment où ils arrivaient on est montées dans la voiture…Ouf sauvées ! 
Sauf que les clefs étaient resté dans la voiture !! Claire m’a laissée seule aller les chercher. Et je me suis donc fait alpaguer… Par dix hommes éméchés avec des machettes, à coup de es muy bonita, j’ai paniqué, fini par trouvé les clefs dans le coffre.
J’ai démarré sur les chapeaux de roues. Pour traverser la piste de plusieurs kilomètres pleines de trous, j’ai foncé. D’autant plus lorsque je les ai vu débarquer sur leurs motocyclettes dans le rétro. 
Il n’était plus question de faire attention aux roues et aux amortisseurs. Nous avons fini par rejoindre la route principale et foncer vers Bacalar !

Ca reste une anecdote qui nous fait rire aujourd’hui. Mais ça ne remet absolument pas en question la beauté et la sérénité de ce lieu qui pour nous est un incontournable si vous descendez de Tulum vers Bacalar.

Pour conclure, nous avons beaucoup aimé ce séjour à Tulum pour la diversité de ses paysages. Et surtout pour ses Cenote exceptionnelles que nous avons largement préférées aux Cenote de l’intérieur du Yucatan.

Il nous semble qu’un séjour de deux ou trois nuits est un temps idéal pour découvrir Tulum et ses environs !

Partagez sur

Laisser un commentaire